6 nouveaux profès pour l’Afrique

Six Frères hospitaliers d’Afrique ont fait profession et sept autres ont pris l’habit, ce 1er mai 2017 à Lomé au Togo, en la fête de saint Richard Pampuri, religieux médecin de l’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu. Quatre d’entre eux font partie de la province de France, étant originaires de Madagascar.

Dès 6h ce lundi matin, toute la communauté du noviciat interprovincial d’Afrique était réunie dans la chapelle pour accueillir sept nouveaux jeunes frères venant de plusieurs pays d’Afrique, au cours de l’office des Laudes. Cette première étape marque leur entrée au noviciat par la prise d’habit. Deux d’entre eux viennent de Madagascar, Frère Emilien et Frère Henri, et dépendent de ce fait de la province de France.

Après cette célébration communautaire, alors que le soleil se levait sur Lomé, le noviciat s’est peu à peu rempli de la présence de nombreuses familles et d’amis des frères hospitaliers pour la messe de profession de six autres jeunes. La chapelle étant comble, nombre des fidèles se sont retrouvés à l’extérieur, à l’ombre des manguiers et des palmiers. Ces jeunes achevaient leurs deux années de formation au noviciat, marquant le début de leur engagement dans l’Ordre hospitalier. La formation n’est toutefois pas terminée puisque les six nouveaux profès, ainsi qu’on les appelle désormais, entreront prochainement au scolasticat, dernière étape avant les vœux définitifs.

La spécificité de l’Ordre réside notamment dans le fait que chaque religieux prononce un 4ème vœu, celui de l’hospitalité, en plus des vœux d’obéissance, de chasteté et de pauvreté propres à toutes les autres congrégations religieuses. « Ce vœu d’hospitalité, nous le vivons non seulement au niveau de la communauté avec les confrères, mais aussi avec les malades que nous accueillons chaque jour dans nos œuvres, explique Frère Florent, l’un des deux jeunes nouveaux profès originaires de Madagascar. C’est aussi savoir accueillir chaque personne qui vient à nous avec le sourire, en reconnaissant le Christ à travers elle. Dans notre vie de religieux, nous vivons en permanence avec Lui, que soit à l’office ou dans la rencontre avec les personnes qui nous sont confiées. »

Frère Florent et Frère Michelson dépendant de la province de France, deux membres du définitoire provincial avaient fait le déplacement depuis la France pour recevoir les vœux de ces jeunes, au nom de leur supérieur provincial. 12 pays africains étaient représentés en ce 1er mai, avec la présence notamment des 20 autres jeunes novices en cours de formation pour toute l’Afrique.

Dans son homélie, Frère Michel Le Houérou, venu de France pour prêcher la retraite qui a précédé la célébration des vœux, a rappelé l’importance pour les jeunes frères du témoignage à donner en tant que religieux hospitaliers dans le monde actuel, à l’exemple de saint Richard Pampuri fêté ce 1er mai plus spécialement à Lomé, le noviciat interprovincial d’Afrique portant son nom. « N’ayez pas peur de témoigner de la joie du don total à Dieu et aux malades dans ce monde cahotique, et de l’espérance qui vous habite », a-t-il conclu.