L’Ordre en France

L’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu, présent dans 53 pays sur tous les continents, est structuré par un ensemble de provinces, de vice-provinces et de délégations générales. Le gouvernement général de l’Ordre est assuré par un supérieur général, élu tous les six ans, assisté de quatre conseillers qui se réunissent régulièrement en définitoire général. Ces derniers ont leur siège à Rome auprès de la Curie générale.

En France, on compte une province, la province Saint-Jean-Baptiste, qui comprend quatre communautés : une à Marseille, une au Croisic, une à Paris et une à Madagascar.

La province de France est reconnue légalement comme congrégation religieuse depuis le 30 mai 1989, avec son siège à Paris, au 258 rue Lecourbe (15e arrondissement). Chaque communauté répond au quotidien à sa vocation religieuse par la prière et à sa mission propre au charisme de saint Jean de Dieu en se consacrant au service des malades et des pauvres.

Comme le prévoient les Statuts généraux ainsi que les Constitutions de l’Ordre hospitalier, le gouvernement de la province Saint-Jean-Baptiste de France est composé d’un supérieur provincial et de quatre conseillers, qui se réunissent régulièrement en définitoire provincial.

Chapitre provincial Saint jean de dieu

Frère Jesus Etayo, supérieur général (à d.), Frère Alain-Samuel Jeancler, supérieur provincial (3ème en partant de la d.) et les membres de son Conseil

La province de France a, depuis octobre 2012, confié la gestion de ses six établissements Saint Jean de Dieu de France (Paris, Marseille, Le Croisic et Dinan) à la Fondation Saint Jean de Dieu. Les Frères hospitaliers continuent toutefois de gérer directement le dispensaire et le Foyer de vie pour malades psychiatriques en cours de construction à Madagascar.

La Fondation Saint Jean de Dieu regroupe six établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux :

 

L’arrivée des Frères en France
C’est de Florence que les premiers Frères partent aux environs de 1601 pour gagner Paris. Ils y ont été appelés par la reine Marie de Médicis qui, en Toscane, avait été touchée par le témoignage et leur compassion. Ils reçoivent pour mission de la part d’Henri IV, et de l’Evêque de Paris, d’y fonder un couvent-hôpital pour soigner les pauvres malades. Grâce à l’hôpital de la Charité construit rue des Saints-Pères dans la première moitié du XVIIe siècle, Paris devient rapidement le centre névralgique de l’Ordre des Frères en France. Parmi les médecins qui y exercent leur art, certains connaissent un grand renom : Mareschal, premier chirurgien de Louis XVIII, Desault et surtout Frère Elisée Talachon qui deviendra le chirurgien de Louis XVIII. Lire la suite


Pour aller plus loin :