Pâques, un message d’espérance

A l’occasion de la fête de Pâques, le supérieur général de l’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu a transmis un message à tous les frères et collaborateurs dans lequel il rappelle le « privilège » des membres de la Famille de Saint Jean de Dieu « à servir et transmettre l’espérance » aux malades et aux pauvres. « Ce sont les gestes tangibles de service, de solidarité et de dévouement qui sont la caractéristique authentique de notre hospitalité et qui nous permettent de pénétrer pleinement dans le mystère de la rédemption », souligne Frère Donatus Forkan.

 

Nous proposons ici l’intégralité de ce message

 

Rome, 8 Avril 2012

 

? TOUT L’ORDRE

 

‘Et voici que je suis avec vous pour toujours, jusqu’à la fin du monde’ (Mt 28,20)

 

Mes chers frères et s?urs dans l’hospitalité,

 

La résurrection n’a pas éloigné Jésus du genre humain ni de notre monde si complexe et dramatique. Elle a accompli une promesse: ‘Et voici que je suis avec vous pour toujours, jusqu’à la fin du monde’ (Mt 28,20). La mission confiée à l’?glise et à chacun d’entre nous est d’annoncer cette nouvelle éternelle et toujours d’actualité. C’est cette nouvelle qui est au c?ur de notre vocation et qui nous redonne du courage face aux incertitudes et à la peur.

 

La certitude de la résurrection est difficile à accepter et nous ne parvenons pas à la comprendre. Les premiers disciples eux-mêmes en doutaient mais leurs yeux se dessillèrent lorsqu’ils virent et comprirent les signes du Christ ressuscité. L’?glise vient à notre aide en ne doutant jamais de la certitude de la résurrection et, ce faisant, en soutenant notre confiance en celui qui, par sa grâce, nous ouvre l’esprit. La résurrection ne s’annonce pas uniquement avec des mots, mais avec des gestes et un mode de vie. Saint Jean de Dieu, nos saints et bienheureux et beaucoup d’autres membres de notre Famille, encore vivants ou morts, sont d’extraordinaires témoins de cette vie nouvelle qui jaillit de la croix et trouve sa source en Jésus ressuscité

 

L’époque que nous vivons connaît de nombreuses difficultés qui ne cessent de se multiplier, nous semble-t-il. Parfois nous avons l’impression d’être entraînés dans un cercle vicieux. La précarité dans laquelle verse notre société et nos propres ?uvres dans de nombreuses provinces reflète clairement cette situation.

 

Un si grand nombre d’entre nous sont la proie de l’insécurité et du désespoir tout en sachant que les contingences actuelles n’auront pas le dernier mot. Comme croyants nous sommes appelés à être des signes vivants de cette espérance qui nous vient du Seigneur ressuscité et de notre conviction que Dieu est l’unique fondement de notre existence. Il nous faut croire et persévérer dans notre foi en un Dieu qui nous sauve et nous rachète et qui ne cesse de nous réconcilier et de nous guérir. Dieu demeure toujours fidèle. Son amour ne nous déçoit jamais. Il nous suffit de tourner notre regard vers le crucifix pour capter jusqu’où l’a porté sa fidélité et son amour inconditionné.

 

Au moment de célébrer le mystère pascal, toute la Famille de saint Jean de Dieu se prépare au 68ème chapitre général qui aura lieu à Fatima au Portugal, événement qui indiquera la voie que nous suivrons dans un proche avenir. Afin de mieux vous y préparer, vous avez déjà dû recevoir l’ Instrumentum Laboris et la Prière pour le chapitre.  S’il est vrai que nos réflexions et autres contributions liées à la mission sont fondamentales, notre vie de prière doit s’intensifier en vue de ce temps de grâce. Le Seigneur nous a confié une très lourde responsabilité: proclamer la Bonne Nouvelle en vivant l’hospitalité de saint Jean de Dieu. Nous avons tous besoin des lumières de l’Esprit pour guider nos pas afin qu’avec un zèle renouvelé nous puissions relever les défis que notre mission d’hospitalité nous lance.

 

Cette sainte saison de pâques nous rappelle en fin de compte, que notre force motrice nous vient de la communion authentique qui existe entre tous les membres de la Famille de saint Jean de Dieu et qui se fonde sur leur foi dans la résurrection. Le Seigneur ressuscité nous a envoyés vers ceux qui souffrent et sont démunis. Nous avons le privilège de les servir et de leur transmettre l’espérance que lui-même nous a donnée par ces gestes tangibles de service, de solidarité et de dévouement qui sont la caractéristique authentique de notre hospitalité et qui nous permettent de pénétrer pleinement dans le mystère de la rédemption.

 

Je vous souhaite à tous une très heureuse fête de Pâques, riche des bénédictions du Seigneur ressuscité.  

 

Comme toujours, je vous salue tous fraternellement en saint Jean de Dieu.