La famille de Nazareth, un modèle pour nos familles

Comme chaque année à l’occasion de Noël, le supérieur général de l’Ordre hospitalier publie une lettre à l’ensemble des membres de la Famille hospitalière de Saint Jean de Dieu. Dans celle qui vient d’être envoyée aux quelque 1100 Frères et 60000 salariés à travers le monde, Frère Jesús Etayo présente le modèle de la « famille de Nazareth » comme modèle pour toutes les familles, dont la Famille hospitalière.

« Je les invite toutes à contempler la Famille de Nazareth avec réalisme, sans l’idéaliser mais avec un amour authentique, peut-on y lire. Cet amour qui met toujours l’autre au premier plan (…). C’est parce qu’elles sont enracinées dans cet amour que ces familles savent affronter les moments difficiles, s’ouvrir à la vie, soigner, éduquer et aimer leurs enfants en étant pour eux des témoins et un exemple, car c’est vraiment cela qui éduque. Merci à toutes les familles qui s’efforcent de vivre de la sorte chaque jour, malgré les difficultés et les souffrances souvent inévitables. »

Nous vous proposons ici l’intégralité de cette lettre :


A tous les membres de la Famille de Saint Jean de Dieu

Mes chers frères, collaborateurs et amis,

À la veille de Noël, je tiens à vous transmettre mes meilleurs vœux de bonne santé et de paix à toute la Famille Hospitalière de Saint Jean de Dieu où qu’elle se trouve dans le monde. Dieu renouvelle son engagement de lumière et d’espérance à l’égard de tous les humains en s’incarnant dans le sein de la Vierge Marie et en naissant dans une famille modeste qui l’accueille avec grande hospitalité.

Les évangélistes Matthieu et surtout Luc nous narrent les faits que nous connaissons tous sur la naissance de Jésus. Marie et Joseph ont dû faire, dans des conditions de grande simplicité et humilité, le voyage jusqu’à Bethléem où est né leur fils, premier-né. Voilà la manière choisie par Dieu pour se faire homme. Il est entré en ce monde en s’identifiant aux plus pauvres et nécessiteux, en partageant leur faiblesse pour rendre à tous leur dignité et les remplir d’espérance.

Jésus a passé la plus grande partie de son existence à Nazareth auprès de ses parents. Marie et Joseph ont reçu la nouvelle de la venue de leur enfant d’une manière étonnante. Toutefois, étant soumis et ouverts à la volonté de Dieu, ils ont accepté le plan divin et occupé la place qui leur y était réservée. Nous ne disposons que de peu d’informations, mais nous pouvons affirmer que Jésus est né et a grandi au sein d’une famille modeste. Ses parents, Marie et Joseph l’ont accueilli, aimé et éduqué dans les divers domaines de la vie y compris le domaine religieux. Ils lui ont donné le soutien dont tout enfant a besoin pour s’épanouir de manière adéquate. La Famille de Nazareth est un modèle et un exemple pour toutes les familles, mais il ne s’agit toutefois pas de l’idéaliser. Sans l’ombre d’un doute, les parents de Jésus ont dû expérimenter des moments difficiles où ils ne parvenaient pas à comprendre leur fils et, très probablement ils ont dû traverser les mêmes difficultés que toutes les familles de ce monde rencontrent.

Je tiens à saisir cette occasion de la fête de Noël pour me souvenir de toutes les familles du monde, et en particulier de la famille de chacun d’entre nous. Je les invite toutes à contempler la Famille de Nazareth avec réalisme, sans l’idéaliser mais avec un amour authentique. Cet amour qui met l’autre toujours au premier plan : l’enfant, l’époux ou l’épouse. C’est parce qu’elles sont enracinées dans cet amour que ces familles savent affronter les moments difficiles, s’ouvrir à la vie, soigner, éduquer et aimer leurs enfants en étant pour eux des témoins et un exemple, car c’est vraiment cela qui éduque. Merci à toutes les familles qui s’efforcent de vivre de la sorte chaque jour, malgré les difficultés et les souffrances souvent inévitables.

Nous constatons avec tristesse que fréquemment de nos jours les familles éclatent, sont dysfonctionnelles et souffrent. Cela n’est pas toujours de leur faute car, parfois, vient à leur manquer le soutien de la société pour faire face aux problèmes si nombreux en ce moment historique caractérisé par une forte crise économique accompagnée d’une crise des valeurs. La Famille de Nazareth, pour qui tout n’a pas été facile, peut leur transmettre à elles aussi un message. Nous savons bien qu’il n’existe pas de recettes toutes faites, ni des conseils magiques. Toutefois, je les invite à contempler la Sainte Famille avec foi et tendresse pour découvrir ce qui en constitue l’essence : l’amour et la miséricorde que nous apporte l’Enfant-Dieu, leur fils.

Je voudrais mentionner en particulier aujourd’hui notre Famille Hospitalière de Saint Jean de Dieu, pour laquelle la Famille de Nazareth est un miroir dans lequel nous devons nous refléter et un exemple à suivre. Convoqués par le charisme et la mission d’hospitalité de Saint Jean de Dieu, nous sommes invités comme Marie et Joseph à accueillir l’Enfant-Dieu qui souhaite naitre en chacun de nous, en chacune de nos œuvres pour apporter lumière et espérance aux malades qui souffrent. Voilà quel est le plan de Dieu pour notre Famille. Voilà la contribution que l’Église et le monde attendent de nous. Merci à tous pour votre engagement et pour avoir permis que la Bonne Nouvelle de Noël se manifeste chaque jour dans la vie de notre Ordre et de notre Famille Hospitalière.

Je tiens à assurer les malades, les personnes prises en charge dans nos œuvres ainsi que leurs proches de ma proximité. Je les invite à contempler toujours la Famille de Nazareth pour trouver la force de faire pleinement confiance à Dieu, comme l’ont fait Marie et Joseph.

À vous tous chers frères, collaborateurs, bénévoles, volontaires, bienfaiteurs et amis de l’Ordre, malades et résidents ainsi qu’à vos proches, je souhaite une belle fête de Noël ainsi qu’une année 2018 pleine d’espérance. Je tiens à exprimer ma spéciale gratitude et meilleurs vœux à tous ceux, frères et collaborateurs, qui seront au service des malades et des résidents de nos œuvres pendant cette période de fêtes.

Au nom de toute la Famille Hospitalière de Saint Jean de Dieu présente à la curie générale, frères et collaborateurs, je tiens à vous souhaiter une heureuse fête de Noël, riche d’hospitalité.
Frère Jesus Etayo

Frère Jesús Etayo
Supérieur général