Neuvaine à saint Jean de Dieu

Ce jeudi 8 mars, fête de saint Jean de Dieu, s’achève notre neuvaine de 9 semaines au saint patron des malades et du personnel soignant. Nous vous proposons ici la méditation de ce dernier jour.


Prière

Je m’adresse à toi, saint Jean de Dieu, Père des pauvres et des malades, qui as partagé les souffrances des autres, à l’exemple du Bon Samaritain. Tu es notre intercesseur auprès de Dieu, c’est pourquoi nous te prions avec confiance pour tous ceux qui se confient à toi. Viens leur apporter la paix et l’espérance dont ils ont tant besoin.

Aide-nous à mettre Dieu au centre de notre vie et qu’à ton exemple, celle-ci trouve un sens dans l’amour donné aux plus pauvres et aux malades. Par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

Cheminons avec saint Jean de Dieu

Mort de saint Jean de Dieu

Peu de temps avant sa mort, Jean est reçu par un évêque. Celui-ci, connaissant la renommée du « Père des pauvres », va le baptiser « Jean de Dieu », nom qui lui restera jusqu’à nos jours. Une reconnaissance non seulement de l’action réalisée par cet homme en une dizaine d’années en faveur des plus fragiles, mais aussi et surtout une reconnaissance du fondement de cette action : « tout faire pour l’amour de Dieu. » Une reconnaissance que ce n’est plus Jean qui agit, mais bien Dieu à travers Jean. Jean s’est oublié totalement pour laisser en lui toute la place à Dieu, au point de devenir… de Dieu ! Il s’est laissé déranger, bousculer, pour devenir une figure vivante de l’amour de Dieu parmi les hommes, un modèle pour éclairer le chemin d’autres hommes qui lui succéderont et qui deviendront à leur tour des Frères hospitaliers. A la mort de saint Jean de Dieu, le 8 mars 1550, ceux-ci poursuivront son œuvre et diffuseront son exemple sur les cinq continents.

Méditation

Saint Jean de Dieu, Patron de l’Hospitalité

Saint Jean de Dieu, tu as été proclamé Patron des malades, des hôpitaux et du personnel soignant. Tu as aussi été qualifié d’« Aventurier de la charité » par le pape Benoît XVI, soulignant ainsi ta passion pour une hospitalité sans limites, permettant à chacune des personnes accueillies de trouver un sens à sa vie, à sa souffrance, aux épreuves traversées. Cette hospitalité que tu nous enseignes permet de toucher l’homme au plus profond de son être, comme le dit si bien ta devise, léguée aux Frères hospitaliers : « Par les corps, aux âmes. »

Nous te prions, saint Jean de Dieu, fais de nous, à ta suite, des « aventuriers de la charité » auprès des pauvres et des malades afin qu’ils trouvent, auprès de toi, force, réconfort, confiance et courage.

______________________________

Notre Père qui es aux cieux…

Je vous salue Marie…

Gloire au Père…