co Bienheureux José Ollalo Valdés (1820-1889) | Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu

Béatifié en 2008. Mémoire le 12 février.

valdes_san_juanNé le 12 février 1820 à La Havane (Cuba), José Ollalo Valdés est orphelin. Il entre dans l’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu à l’âge de 15 ans et est immédiatement envoyé à l’hôpital de Camagüey pour apporter son aide dans la lutte contre une épidémie de choléra. Il passera le reste de sa vie dans cet hôpital, à s’occuper des malades. En 54 ans, il ne s’en absentera qu’une seule fois. Aide-soignant, puis chef de salle, il devient supérieur de la communauté en 1856.

Malgré la guerre, les persécutions contre les religieux et les sanctions du gouvernement espagnol qui ferme les hôpitaux des frères de Saint Jean de Dieu, frère Ollalo n’a jamais quitté son poste. Aucune loi n’a pu changer son mode de vie, il est resté frère hospitalier même s’il a été contraint d’en quitter l’habit. Pendant la guerre des Dix ans (1868-1878), il s’est montré courageux en protégeant ses malades, ?uvrant pour le bien de son prochain, sans faire de discriminations, parfois au péril de sa vie, en secourant des esclaves, en défendant son hôpital, en secourant les blessés de guerre, en aidant les prisonniers. Il s’est toujours distingué par son amour infini à l’égard de tous, à tel point qu’il est appelé « le père des pauvres ».

L’annonce de sa  mort, survenue le 7 mars 1889, a provoqué une grande émotion dans toute l’île. Sa réputation de sainteté n’a alors pas cessé de grandir, notamment auprès de la population de Camagüey qui attribuait à son intercession des aides constantes.


Seigneur,
toi qui par la vie du bienheureux José Olallo Valdés
nous a donné un exemple admirable de miséricorde
envers les malades et les nécessiteux,
accorde-nous par son intercession,
qu’enflammés par ta charité,
nous puissions imiter ton Fils Jésus, bon Samaritain.
Lui qui vit et règne avec toi,
dans l’unité du Saint Esprit. Amen

Les saints et bienheureux de l’Ordre